gregorio manzur, mon ami de bien

Publié le 6 Décembre 2010

 antoine-lit-l-art-du-combat.jpg

Je lis le passionnant livre de Gregorio Manzur : L'Art du combat avec son ombre (Albin Michel).

Gregorio Manzur fut mon premier professeur de théâtre et mon premier metteur en scène. Ma première fiche de paie d'acteur et mes débuts sur scène à Paris, c'est lui. L'aube de ma vie dans l'art. Au Théâtre Récamier Renaud Barrault, je jouais un texte de l'immense Julio Cortazar, j'avais dix-neuf ans et j'étais immortel.

Gregorio est aujourd'hui un des grands "passeurs" du Tai-Chi, discipline qu'il a étudiée pendant vingt ans auprès des grands maîtres en Chine. Je suis toujours son "élève" plus de trente ans après. Et j'aime cette persistance du temps. Et l'idée d'être encore "débutant".

Du Théâtre au Tai Chi, de la parole au souffle, il est mon "ami de bien" pour toujours. Et son oeuvre est là pour l'éternité.

97822261491219782226191434-j.jpg

Homme de théâtre, journaliste, écrivain originaire d’Argentine, Gregorio Manzur s'est installé à Paris en 1965. Il a effectué de longs séjours en Inde et en Chine, s'éveillant à une expérience qui a changé sa vie : le tai-chi, véritable enseignement de l'antique tradition taoïste pour laquelle le corps et l'esprit sont mus par le chi, cette énergie qui imprègne l'univers.

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #écriture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :