Publié le 24 Septembre 2010

 

a puerta cerrada Je retourne dans un mois dans la magnifique ville balnéaire de Santander en Cantabria pour monter pour la seconde fois le chef d'oeuvre de Sartre : Huis Clos. C'est dans cette pièce majeure du XXème siècle que le personnage masculin s'exclame "L'enfer, c'est les autres". Phrase célèbre dans le monde (intellectuel) entier.

En tout cas, le bonheur pour moi, c'est de retrouver "mes" acrtrices. Helena Martinaya qui donne à son personnage d'infanticide bourgeoise une sensualité et une rare violence ainsi qu'Alicia Trueba qui joue Inès, l'employée des postes torturée et meurtière avec un désespoir sauvage qui fait vibrer le texte.

Pour le journaliste peu reluisant Garcin, le rôle sera repris par un acteur trèsSantander--6-.jpgintense que je dirigerai pour la première fois. Il répond au doux prénom de Jesus.

Vivement Novembre ! L'intensité des répétitions et l'émerveillement de revoir de mon balcon la Baie de Santander. Une des merveilles d'Europe. 


 

a puerta cerrada 2

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #mise en scène

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2010

Van-Mullem3jpg-copie-1.jpg

Johan Van Mullem est un peintre de grand talent qui vit et travaille en Belgique. Il expose depuis l'été à Draguignan. J'ai eu un vrai plaisir à écrire un texte en résonance avec son approche picturale du visage et de son mystère.

van-mullen1-copie-3.jpg

Vous pourrez lire ce texte et découvrir d'autres artistes réunis dans L'Expressionnisme contemporain, 200 oeuvres de chair et de sang (éditions LELIVREDART, 220 pages, grand format, 200 reproductions couleurs, 39€). A paraître en octobre prochain.

En attendant voici l'article paru dans Var Matin que l'artiste m'a gentiment envoyé. Vous avez jusqu'au 30 Septembre pour voir ces étonnants portraits si vous êtes dans le Sud.

19912370var-matin-vendredi-20-aout-jpg

Van-mullen2-jpg

 

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #écriture

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2010

Mon désir était qu'un poète et écrivain que j'admire lise mes poèmes. Seule ma garde rapprochée et mes amis connaissent ma poésie via lectures et rencontres dans les Salons de Cécile, à deux pas du Musée de la Vie Romantique à Paris.

J'aime l'écriture si pure et sans fioritures de Christian Bobin, son élévation d'esprit et sa quête de la lumière des mots. L'Inespérée publié chez Gallimard est un livre qui m'accompagne : "J'espère que mon coeur tiendra sans craquelures" dit-il. En tout cas le mien a fondu en lisant sa carte si pleine d'attention. Son écriture (son encre) est aussi belle que son écriture (son style).

Merci Monsieur Bobin !

bobin rectobobin verso

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #écriture

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2010

Ensiievue1.jpgC'est parti ! Comme chaque année, la rentrée pour les élèves de L'ESIEE et de l'ENSIIE - deux grandes écoles d'ingénieurs parisiennes - c'est aussi ma rentrée comme pédagogue. Aujourd'hui, on dit "coach", je sais ! Pour ces jeunes étudiants triés sur le volet la rentrée c'est aussi s'intégrer humainement dans ces universités qui forment les élites. Je crois que c'est une grande idée que ces établissements fassent appel à des experts de la communication qui comme moi viennent du théâtre, de la scène artistique. Ainsi notre art se prolonge dans la société. Prendre la parole mais aussi savoir écouter pour capter le moment de la "trouvaille", l'instant créateur, voilà un beau projet qui unit artistes, citoyens et... futurs diplômés.

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #coaching

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2010

Deux opéras avec choeur, orchestre symphonique et récitante.

Nous voici à Vaison le Romaine, son théâtre antique et... ses Choralies. il s'agit de "coacher" la merveilleuse comédienne Valérie Jeannet plus habituée à la caméra et aux salles de théâtre parisiennes qu'aux impressionnantes arènes antiques. Engagée pour raconter - en deux soirées "sold out" - les histoires de Faust (Gounod) et de Saül (Haendel) elle répète, accompagnée d'un vigoureux orchestre symphonique et d'un choeur de 360 chanteurs. Un beau défi pour une comédienne qui défend la fusion entre texte et musique depuis toujours. Mission accomplie. Elle affronte avec ardeur et vaillance les 5000 spectateurs enthousiastes. Un bonheur.

 choralies2010.jpgSaul--4--copie-1.JPG

La découverte d'un vrai festival populaire.

Quelle joie de retrouver mon ami américain, le chef d'orchestre Mark Shapiro avec qui j'eus le plaisir de créer Didon et Enée de Purcell à Boulogne Billancourt. La naissance d'une amitié fraternelle et artistique. Mais surtout l'étonnement de découvrir ce festival de si haute altitude artistique, musicale et humaine. Une ferveur que j'avais naguère ressenti à l'inventif Edinburgh Festival. Bravo à Vaison La Romaine et à toute l'équipe du festival si attentive à ses choristes et artistes. Un festival passionné et passionnant.


Choralies_4.jpg

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #coaching

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2010

la grave---la-meije4

Reprise du spectacle créé à l'Amphithéâtre Opéra Bastille.

« Cécile Sauvage était ma mère. Le plus beau de ses recueils nous est resté.

Ce recueil de poèmes s’intitule L’Ame en bourgeon. Je suis très fier de ce livre.

Plus que tous les concerts qui ont jalonnés ma carrière de compositeur de musique,

l’Ame en bourgeon est mon plus beau titre de gloire. » Olivier Messiaen

FESTIVAL D'ETE PAYS DE LA MEIJE
"L'Ame en bourgeon"

Préludes de Messiaen et poème de Cécile Sauvage

mise en scène Antoine Campo

sur une idée de Jean Leduc

avec 

Marie Vermeulin, piano

Valérie Jeannet, comédienne

               

RESERVATION DU FESTIVAL 

http://www.festival-messiaen.com

 

les artistes

 1216821364s65ueya.jpg

Marie  Vermeulin, pianiste

Marie Vermeulin est diplômée du Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt et du C.N.S.M. de Lyon. Lauréate en 2004 du premier Grand Prix International de Musique, elle remporte en décembre 2007 le second prix du Concours Oliver Messiaen de la ville de Paris. Ces récompenses témoignent d’une maîtrise que la pianiste a pu acquérir auprès de musiciens tels que Marie-Paule Siguret, Zoltan Kocsis, Roger Murano, et Lazar Berman. Son récital au Festival « Les solistes aux Serres d’Auteuil » en août 2008, a été salué par Le Monde en ces termes : « la musicienne a fait de cette partition une fantaisie jubilatoire et montré ainsi des affinités avec la musique contemporaine ». 

 Elle prépare actuellement un spectacle pour l'année Liszt 2011. 


 Saul--4--copie-1

Valérie Jeannet, comédienne

Au cinéma, elle débute dans le rôle-titre de Gloria de Claude Autant-Lara puis tourne avec Jean-Claude Guiguet, Benoît Jacquot, Jean-Claude Biette, Gérard Mordillat. Au théâtre, elle interprète les grands classiques, Electre et Antigone, Lope de Vega, Corneille. Elle crée des pièces contemporaines comme Le Cirque de Claude Mauriac et Viva Maïakowski,  deux mises en scène de Nicolas Bataille qui l’invite à rejoindre l’équipe de La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco au Théâtre de La Huchette. Elle joue dans de nombreux spectacles littéraires et musicaux et  enregistre pour la maison de disques Cassiopée (Beaux Textes et Musique) 10 CD George Sand et 3 CD Balzac. Dernièrement, elle dit les textes de Cécile Sauvage dans L’Ame en Bourgeon, concert spectacle pour l’Année Messiaen à l’Amphithéâtre Opéra Bastille.


Elle prépare actuellement  un spectacle pour l'année Liszt 2011. 

 

DSCN8191 

 Antoine Campo, metteur en scène

Il se produit au Théâtre de l’Athénée, au Théâtre de la Tempête, à l’Amphithéâtre Opéra Bastille, Salle Gaveau, au Festival d’Avignon, au Festival de Nohant, au Festival Paris Quartier d’Eté, à l’Institut Français d’Ecosse et à la Mama Theater de New York. Il a été soutenu par le Ministère de la culture, la Ville de Paris, la Fondation La Poste, Beaumarchais, l’Adami, la Spedidam et a en résidence de création à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon et à l’École Nationale de Musique et de Danse de Montreuil. Il est diplômé de la Sorbonne et membre de la SACD.

 


Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #mise en scène

Repost 0