Publié le 21 Avril 2017

RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS
RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS
RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS

Avec Queen of the may, Antoine Campo propose de réaliser le dernier clip promotionnel de la chanteuse américaine Gabriela Arnon avec l’artiste Alice Tassel dont il a découvert le talent au cours d’une séance de casting. « Oui, elle a un corps d’une jeune trisomique de 30 ans. Son langage est extrêmement réduit, et ses possibilités cognitives sont limitées de fait ; mais sa créativité est hors normes. Et là… je me suis dis qu’Alice pouvait être la Reine de mai. » LIBÉRATION La Diagonale de l'art - 2017

RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS

Alice Tassel and Gabriela Arnon in "Queen of the may" - Clip by Antoine Campo ©2017

Une possible échappée, un film d'Antoine Campo. Chorégraphie, Kathy Mépuis. PROJECTION AU STUDIO DES URSULINES LE MARDI 25 AVRIL 2017 À 20H

Une possible échappée, un film d'Antoine Campo. Chorégraphie, Kathy Mépuis. PROJECTION AU STUDIO DES URSULINES LE MARDI 25 AVRIL 2017 À 20H

Depuis sa naissance, Céline ne marche pas. Pourtant, le metteur en scène Antoine Campo refuse de la filmer dans son foyer, et propose de tourner son clip au Théâtre Adyar, l’une des plus belles salles de Paris à l’architecture Art Nouveau, accompagné de la chorégraphe Kathy Mépuis, de la danseuse contemporaine Lila Abdelmoumène, et du violoncelliste Jean-Renaud Lhotte. Un travail polyphonique.
LIBÉRATION - La Diagonale de l'art

RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS
RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS
RÉTROSPECTIVE CAMPO AU CINÉMA STUDIO DES URSULINES > MARDI 25 AVRIL 2017 - 20H "Pari réussi de l’artiste pluridisciplinaire, pionnier de l'art de la différence" LIBÉRATION La Diagonale de l'art / "Exigeant, exemplaire" ART PRESS

Le film d'Antoine Campo Coup de coeur de la chaîne LCI

Lire la suite

Publié dans #réalisation

Repost 0

Publié le 14 Avril 2017

MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017

POUR LA PREMIÈRE FOIS AU CINÉMA LE FILM COUP DE COEUR CHAÎNE LCI : ©2015 LA POSSIBLE ÉCHAPPÉE/ANTOINE CAMPO.

MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017

EN KIOSQUE ! "Antoine Campo, exemplaire, exigeant" | ART PRESS EVENT #443 AVRIL 2017 - SOIRÉE EXCEPTIONNELLE LE 25 AVRIL 20H > 20 MEILLEURS CLIPS

MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017
MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017

 

LA DIAGONALE DE L’ART

MARDI 25 AVRIL 20H RÉTROSPECTIVE CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS AU STUDIO DES URSULINES PARIS. Tarif unique 15€ - EN KIOSQUE : "Antoine Campo, l'art de la différence, exemplaire, exigeant" ART PRESS #443 Avril 2017

Lire la suite

Publié dans #réalisation

Repost 0

Publié le 22 Mars 2017

"QUEEN OF THE MAY" ©2017 - SONG GABRIELA ARNON - OFFICIAL CLIP BY ANTOINE CAMPO

"QUEEN OF THE MAY" ©2017 - SONG GABRIELA ARNON - OFFICIAL CLIP BY ANTOINE CAMPO

___________________________________________________________

Alice Tassel, nouveau visage d'Ophélie dans le clip de Gabriela Arnon. Un film signé Antoine Campo. Au cinéma Studio des Ursulines (Paris) - Mardi 25 avril 2017 à 20H dans le cadre de la rétrospective : CAMPO 20 MEILLEURS CLIPS / "L'art de la différence, exigeant, exemplaire" in ART PRESS N° 443 > AVRIL 2017. En kiosque et en bibliothèque.
©ANGE MAGNÉTIC FILMS

©ANGE MAGNÉTIC FILMS

ÉVÉNEMENT ART PRESS #443 AVRIL 2017 - CRITIQUE DE PHILIPPE GODIN - ARTICLE 4 PAGES -           Photo © Campo & Burckel + KFstudio157
ÉVÉNEMENT ART PRESS #443 AVRIL 2017 - CRITIQUE DE PHILIPPE GODIN - ARTICLE 4 PAGES -           Photo © Campo & Burckel + KFstudio157
ÉVÉNEMENT ART PRESS #443 AVRIL 2017 - CRITIQUE DE PHILIPPE GODIN - ARTICLE 4 PAGES -           Photo © Campo & Burckel + KFstudio157
ÉVÉNEMENT ART PRESS #443 AVRIL 2017 - CRITIQUE DE PHILIPPE GODIN - ARTICLE 4 PAGES -           Photo © Campo & Burckel + KFstudio157

ÉVÉNEMENT ART PRESS #443 AVRIL 2017 - CRITIQUE DE PHILIPPE GODIN - ARTICLE 4 PAGES - Photo © Campo & Burckel + KFstudio157

Lire la suite

Publié dans #réalisation

Repost 0

Publié le 14 Mars 2017

SUZANNE OBRECHT DANS SON ATELIER À GAMBSHEIM PRÈS DE STRASBOURG ©G.Pixa

SUZANNE OBRECHT DANS SON ATELIER À GAMBSHEIM PRÈS DE STRASBOURG ©G.Pixa

Résonance de montagne

Suzanne Obrecht vient d’exposer ses œuvres récentes à l’Espace Philomuses, rue des Grands Augustins, à Paris. Cet espace dédié aux arts est un très beau lieu dont l’exigence est la marque de fabrique. Comment s’en étonner, la pianiste Chantal Stigliani, haute interprète du répertoire de Bach, en est l’âme. Le mot n’est pas trop fort, il renvoie au principe vital, au souffle commun à l’homme, à l’animal, à la nature. Poursuivant une vie consacrée à l’art de peindre, Suzanne Obrecht peint inlassablement des montagnes.

Plus exactement la Montagne, espace d’inspiration, zone d’altitude, confins d’incertitude. Monts et merveilles de résonance.

Gravir le temps, surprendre l’éclaircie

Seule la foi soulève les montagnes. La foi en l’art d’Obrecht n’est pas profession mais acte de dévotion à la vie intérieure. Consentement vibrant. Suzanne Obrecht, vos "bleus" font chavirer d'é-bleu-issement ! Une déflagration de sentiments. La gamme chromatique frappe cependant par l’infiniment peu. Un choix drastique qui engage chaque geste – méticuleux – et le travail de pigments essentiels dont ce bleu qui porte son nom : Bleu Obrecht. Un bleu de haute altitude.

Alors je suis prise dans son mouvement ascensionnel, je respire plus haut (…). Heureuse sortie de moi. Belinda Cannone

BELINDA CANNONE IN "S'ÉMERVEILLER" (STOCK)

Suzanne Obrecht, une artiste visionnaire au sommet de son art

Drama

Il y a quelque chose de dramatique dans la vision d’une chaîne montagneuse, la cime en est l’enjeu, l’accident, le possible - chute, avalanche, perdition -. Comme nos vies ascendantes. La théologie protestante (luthérienne) voyait d’ailleurs dans la montagne le résultat d’un déluge universel, une apocalypse figée bref un imposant sujet de frayeur.

Un appel à la plénitude

Or chez Obrecht, par la douceur du voir, par la parcimonie savante de la polychromie, par l’exactitude du mouvement, la montagne devient appel à la plénitude. À la paix plus qu’à la joie. Et l'on ne résiste plus, écrivant, à laisser jouer les mots, les merveilleux mots. Alors on couche sur le papier : "La montagne accouche d’un sourire".

Un nuage passe.

Suzanne Obrecht, une artiste visionnaire au sommet de son art

Une montagne d’émotion

« Je parle en mon nom propre – non pas pour parler précisément de moi – mais pour puiser en moi la force de la parole » écrit l’artiste.

J’oserais dire que Obrecht puise en elle la force de la… peinture. Car il y a un effet de puissance dans ces grandes toiles pulsées d’un geste si ample qu'il signe la technique aguerrie.

Un séisme apprivoisé.

Escalader le ciel 

Ce travail sériel se hisse à l’universel par sa pudeur exacte, la métaphore en est exclue : « dans cette exposition, toutes les peintures ont atteint leur point d’autonomie », me confie-t-elle. L’artiste – je parle de Suzanne Obrecht – qui sait faire envol d’une montagne a affronté le mystère du temps. Transparent, insaisissable et profond comme un horizon.

Cette création nous pose ainsi un défi : elle invite tout spectateur à une ascension de soi qui serait voyage vers la douceur et la paix. 

Une façon d’escalader non plus la montagne mais le ciel même.

©Antoine Campo - Metteur en scène, réalisateur et directeur artistique pour les éditions Lelivredart (Paris).

GRAVIR LE CIEL MÊME

GRAVIR LE CIEL MÊME

Les femmes créatrices se nomment dans leurs oeuvres. Chacune de mes toiles affirme : Je suis peintre, je suis femme, je suis." Suzanne Obrecht

CHEMIN DE RÉSONANCE

CHEMIN DE RÉSONANCE

Lire la suite

Repost 0

Publié le 27 Février 2017

S'émerveiller de Belinda Cannone chez Stock

S'émerveiller de Belinda Cannone chez Stock

S'aimer, veiller

" Parfois le silence règne, nous sommes paisibles et concentrés, la lumière est belle et notre regard vigilant : alors l’émerveillement nous saisit. D’où vient ce sentiment fugitif ? "

Belinda Cannone

Belinda Cannone est romancière et essayiste. Elle a publié sept romans (le dernier, Nu intérieur, aux éditions de L’Olivier) et plusieurs essais dont L’Écriture du désir (Prix de l’essai de l’Académie française, 2001), Le Sentiment d’imposture (Grand Prix de l’essai de la Société des Gens de Lettres 2005), La bêtise s’améliore (Stock, 2007) et La Tentation de Pénélope (Stock, 2010).

S'émerveiller de Belinda Cannone chez Stock

S'émerveiller de Belinda Cannone chez Stock

Le dernier opus de l'auteure est irrésistible

Cela fait deux ans - jour pour jour - que je suis lecteur de la production conséquente de la romancière et essayiste Belinda Cannone. Nous nous sommes rencontrés trois fois à Paris, d'abord à La Reine Blanche puis dans un salon du livre dans le Marais et dernièrement à la Maison de la poésie : une conversation dans la vraie vie de sept minutes, un échange de sept mails élémentaires. C'est peu mais précieux.

Me voici donc avec son nouveau livre. Du Cannone caractérisé.

Fragile et beau comme des coquelicots de bord de gare

J'ai donc lu le dernier opus de l'auteure : "S'émerveiller". C’est un objet curieux ce livre, instable, malicieux, étayé, faisant chatoyer son tissu, profond, délicat. De la soie sauvage. C’est fragile et beau, comme de rares coquelicots de bord de gare, sonnés et combatifs. C’est enchantant, comme un secret, c’est écrit chuchoté, d’ailleurs.

Pour ne pas réveiller le concert d’enfer qui est le bruit du monde.

S’émerveiller dit-elle

C'est écrit en "canon", forcément, avec une triade mélodique : résider, désirer, sidérer. Qui fait bande de Möbius et ruban à son front. En mille et une histoires savamment modestes, l'auteure nous projette - écran panoramique - son "road movie" intime.

C'est d'une charge poétique intacte. D'une ferveur toute charnelle, d'un impérial aplomb qui sont aussi incarnés par un visage aux yeux noisette et une accorte silhouette à mèche brune.

On se sent alors requis dans un pur présent qui n’attend rien.

©Antoine Campo

 

Belinda Cannone a fait irruption dans ma Bibliothèque Idéale le 3 février 2017. Entre Bobin et Duras.

Lire la suite

Publié dans #écriture

Repost 0

Publié le 23 Février 2017

Lettre ouverte à Régine Crespin (23 February 1927 – 5 July 2007) pour son année anniversaire 2017

Si chère Régine Crespin,

C'est aujourd'hui l'anniversaire de votre naissance et voilà bientôt dix ans déjà que vous avez rejoint la Voix céleste.

Je me souviens de notre rencontre lors de ma première mise en scène d'opéra. Avec le chef d'orchestre américain, Mark Shapiro, nous étions bien jeunes, vivant dans le vacillement merveilleux de cette "première fois" avec musiciens, choeurs, solistes, danseurs et tout et tout.

Je mettais en scène le chef d'oeuvre de Purcell : Didon et Énée. En votre présence si gaie, si vive, si rayonnante.

Didon et Ènée, mise en scène : Antoine Campo. Chef d'orchestre : Mark Shapiro. Photo Bricage. Production Boulogne-Billancourt.

Didon et Ènée, mise en scène : Antoine Campo. Chef d'orchestre : Mark Shapiro. Photo Bricage. Production Boulogne-Billancourt.

Thy hand, Belinda, darkness shades me

Je vous redis à quel point votre regard attentif et avisé, votre lettre si bienveillante, vos conseils encourageants, furent déterminants pour le jeune metteur en scène que j'étais.

Vous m'aviez enjoint de trouver un nom poétique à ma compagnie, ce fût fait : Ange Magnétic. Vous m'avez appris à régler un "salut" d'opéra. Je m'en suis souvenu, du sulfureux La Mama Theater of New-York jusqu'au prestigieux Théâtre de l'Athénée à Paris.

Ce jour, j'irai poser une rose rouge au Père Lachaise. Je vous dirai ma gratitude intacte.

Merci pour votre vie consacrée à l'art de l'opéra.

Antoine

"Un exemple de théâtre total" - Le Monde - "Moderne et jubilatoire" - Opéra International -

Régine Crespin n’est pas une Diva comme les autres. Nombreuses sont les très grandes qui nous ont enchantées, mais aucune n’a avec tant de lucidité, de modestie et de talent, tout donné à son public.

Régine Crespin n’est pas une Diva comme les autres. Nombreuses sont les très grandes qui nous ont enchantées, mais aucune n’a avec tant de lucidité, de modestie et de talent, tout donné à son public.

DIDO'S LAMENT

Thy hand, Belinda, darkness shades me

Ta main, Belinda, les ténèbres me masquent la lumière

On thy bosom let me rest

Sur ton sein laisse-moi me reposer

More I would, but Death invades me

J'aimerais plus longuement, mais la Mort s'empare de moi

Death is now a welcome guest

La Mort est à présent la bienvenue

 

Lettre ouverte à Régine Crespin (23 February 1927 – 5 July 2007) pour son année anniversaire 2017

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #mise en scène

Repost 0

Publié le 3 Février 2017

AFFICHE DU FILM "UNE POSSIBLE ÉCHAPPÉE" - PHOTO ©KFSTUDIO157

AFFICHE DU FILM "UNE POSSIBLE ÉCHAPPÉE" - PHOTO ©KFSTUDIO157

Le film d'Antoine Campo, Une Possible Échappée : "Coup de Coeur" de la chaîne LCI. Ne ratez pas la diffusion dans l'émission Au coeur de nos différences !

LA POSSIBLE ÉCHAPPÉE (ART ET HANDICAP) SUR LCI

Ce samedi 4 février 2017, La Possible Echappée (art et handicap) sera mis en lumière sur la chaîne LCI dans l'émission "Au coeur de nos différences" diffusée ce samedi 4 février après le journal de 14h !

Vous pourrez voir des images du film "Une Possible Echappée" réalisé par Antoine Campo pour la chorégraphe contemporaine Kathy Mépuis avec l'artiste en situation de polyhandicap Céline Daemen. 

Vous pourrez également revoir cette émission en replay à partir de lundi sur le site LCI ou samedi 11 pour la rediffusion.

Alice Blancher, Chargée de développement-communication - La Possible Échappée > Retrouvez nous sur www.la-possible-echappee.fr

Le film d'Antoine Campo, Une Possible Échappée : "Coup de Coeur" de la chaîne LCI. Ne ratez pas la diffusion dans l'émission Au coeur de nos différences !

TEASER UNE POSSIBLE ÉCHAPPÉE © Production La Possible échappée/Antoine Campo

Lire la suite

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

CARTE DE VOEUX DE L'ÉQUIPE DES ÉDITIONS LELIVREDART (PARIS)

CARTE DE VOEUX DE L'ÉQUIPE DES ÉDITIONS LELIVREDART (PARIS)

Née en 1971 à Paris, Vittoretti, d'origine italienne, vit et travaille à Paris et en Dordogne.

 

Depuis Avril 2007 elle est artiste permanente de l'Atelier Art Actuel, galerie d'art contemporain.

 

Au printemps 2017, paraîtra sa première monographie célébrant 10 ans de création en peinture.

Parution au printemps 2017 aux éditions Lelivred'art (Paris) - Textes et poèmes d'Antoine Campo

VITTORETTI, L'ÉNERGIE FAROUCHE ​​​​​​​© 2017 > Éditions Lelivred'art (Paris)- Textes et poèmes d'Antoine Campo

VITTORETTI, L'ÉNERGIE FAROUCHE ​​​​​​​© 2017 > Éditions Lelivred'art (Paris)- Textes et poèmes d'Antoine Campo

Lire la suite

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2017

ANTOINE CAMPO ET ALINE ROMAT ARE BLUE MOINO

ANTOINE CAMPO ET ALINE ROMAT ARE BLUE MOINO

Blue Moino is born

Passionné par le graphisme et le webdesign, le metteur en scène et réalisateur Antoine Campo rencontre l’illustratrice et webdesigneuse Aline Romat en 2014. Bingo !

Ils élaborent pendant deux ans les grandes lignes d’un projet original : un studio de création pour la jeunesse, parlant du monde d'aujourd'hui, en alliant toujours textes et images dans un réalisme poétique.

  • Antoine et Aline écrivent en ce moment leur premier clip d'animation qui sera réalisé et monté à Mumbaï (Bombay) au printemps 2017 : Blue Moino is born.

CLIQUEZ SUR LES LIENS LA CARTE DE VOEUX S'ANIMERA !

EN CE DÉBUT D'ANNÉE, C'EST BLEU VOUS VERREZ !

Blue Moino (Antoine et Aline) vous souhaite une Blue Année 2017 !

BLUE MOINO est né le premier mai 2016.

Un projet signé Campo (écriture et direction artistique) et Romat (illustrations et webdesign).

TO BE CONTINUED...

TO BE CONTINUED...

Lire la suite

Publié dans #écriture

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2017

Un Chêne aux éditions Le Vistemboir ©2016

Un Chêne aux éditions Le Vistemboir ©2016

Vu intérieur

Son prénom, trois notes en Belinda, augure l’entame d’un récitatif de Purcell. Et son nom a tonalité d’aria sforzando mozartienne : Cannone.

Son beau livre nous initie à la patience de l'arbre. La langue fait chatoyer le Temps que l'artiste vit dans une intensité qui provoque l'instant - rare - où il se produit du nouveau.

Battement de ciel, battement de cil, essentiels. 

Les mots sillons

Sur le dos du livre, nous lisons - et l’éditeur peut s’honorer d’une si vaillante plume - : Belinda Cannone est romancière. On peut l'imaginer aussi, obstinément, trapéziste accorte. Trapéziste étant le féminin de trapéziste et trapèze signifiant table à quatre pieds en grec ancien ou aussi amas d'étoiles dans la nébuleuse d'Orion.

Altière comme Mademoiselle Else, cavalière comme Mademoiselle Julie ou légère en brune Ophélie aux herbes folles, la guetteuse  de Chêne romance en altitude. Mélancolie en moins. Quand plein ciel, faisant tanguer les mots si haut, les mots sillons, elle dit simplement l’émotion d’être vivante.

Hêtre ou ne pas hêtre

Le songe se précise alors - plus exact - Belinda Cannone est voltigeuse. Romancière-voltigeuse, ce qui fait battre le cœur du texte.

Alors chaque mot dans sa ligne d’envol est invitation au poème fugitif :

Chaque jour

Le battement de la lune

Sur l’igloo en feu

©Antoine Campo

Belinda Cannone plante son Chêne en plein chant

Battement de ciel et Battement de cil font allusion aux photos de l'auteure en regard des textes.

 

Lire la suite

Rédigé par Antoine Campo

Publié dans #écriture

Repost 0